,

Programme BSF Berlin 2013

Vecteur effectif et complémentaire de l‘épanouissement socioéconomique du Cameroun et de sa diaspora

Le Challenge Camerounais est aujourd‘hui l’un des événements les plus courus au sein de la diaspora africaine de par le monde.

Tandis qu‘à ses débuts, en 1992, il était essentiellement une compétition sportive, il a été eu égard à l‘intérêt grandissant au fil des ans étoffé d‘éléments culturels. Le Business & Social Forum (BSF) a été levé des fonds baptismaux à l‘occasion de l‘édition 2006 qui s‘est déroulée à Brême. Grâce à cette nouvelle articulation, le Challenge a pu pleinement prendre la structure dorénavant hétérogène – référence est ici faite au nombre sans cesse croissant de diplômés et entrepreneurs – de la diaspora camerounaise en Allemagne en compte.

Le BSF est une plate-forme d‘échange autour des points sociaux et économiques au sein du Challenge Camerounais. Suivant la maxime „joindre l‘utile à l‘agréable“, il draine chaque année un nombre de plus en plus croissant de participants. Les groupes ciblés sont essentiellement les suivants:

  • entreprises, ONG et représentants gouvernementaux d‘Allemagne
  • entreprises, ONG et représentants gouvernementaux du Cameroun
  • diaspora camerounaise

Ces derniers trouvent au sein du BSF un cadre optimal pour nouer des contacts, découvrir des opportunités d‘affaires et s‘édifier mutuellement.
En dépit des avancées notoires et louables du BSF au cours des dernières années, il est d‘un commun accord qu‘il regorge d‘un potentiel énorme qui devrait être davantage exploité. En effet, le Challenge Camerounais attire plus de 6000 participants chaque année – tendance croissante. La combinaison de cet élément avec la visibilité grandissante de l’événement fait de lui le canal par excellence pour pouvoir atteindre le public-cible su évoqué. En ancrant davantage le BSF comme élément inhérent au Challenge, il pourra mieux jouer son rôle de vecteur effectif et complémentaire de l‘épanouissement socio-économique de notre pays et de sa diaspora.
Cette vision ainsi que son implémentation sont sous-tendues par trois éléments principaux:
La dynamique au sein de la diaspora camerounaise en Allemagne, dont la constituante estudiantine, dominante il y‘ a encore une décennie, a été adoubée de professionnels hautement qualifiés dans divers domaines, d‘entrepreneurs, de sportifs et promoteurs d‘œuvres sociales, génère des opportunités mais aussi des défis nouveaux. Un échange prolifique en son sein est indispensable pour lever les synergies encore latentes.
La mondialisation est plus que jamais au centre des changements de notre ère.
Par le truchement de la diaspora camerounaise – un produit de la mondialisation -,notre pays pourrait mieux relever les défis liés à ce trend et profiter des opportunités qu‘il offre. Ceci grâce entre autres à un transfert de connaissances et des investissements mieux adaptés à notre environnement.

Thème de cette année

Le thème du BSF de cette année s‘intitule « Prenez part à la nouvelle dynamique du Cameroun ». Quelle est le rôle de cette communauté au vu de la poursuite du développement sur la terre mère ? Comment est-il possible pour toute une chacune et tout un chacun d’être partie prenante dans la dynamique actuellement constatée ? 
En outre, la fonction « charnière » de la Diaspora camerounaise doit faire l’objet d’un débat qui s’inscrit dans la problématique de la « fuite des cerveaux ». Il s’agit ici de discuter des possibilités d’impliquer la Diaspora en Allemagne de façon plus intense dans la coopération au Développement en Allemagne et au Cameroun.

Motivation pour ce thème

Le pays en développement qu’est le Cameroun fait état d’une croissance économique de 4,4% en 2011, l’une des plus fortes que connaisse l’Afrique centrale. Cette situation économique plutôt propice et les prévisions optimistes pour les années à venir qui vont de pair, attestent de la dynamique de l’économie camerounaise. Tant les projets initiés par l’État que la vitalité du secteur privé témoignent de cet essor. Le fort intérêt que les investisseurs étrangers portent au Cameroun est la preuve que ce pays est riche en opportunités économiques. 
Selon l’Institut fédéral allemand des statistiques, 5783 étudiant(e)s camerounais(e)s étaient inscrit(e)s à l’université en Allemagne au cours du semestre d’hivers 2011/2012. Cela signifie qu’ils constituent ainsi le groupe d’étudiants africains le plus nombreux en Allemagne. Forte de ses 718 diplômé(e)s, la communauté camerounaise en Allemagne apparaît également comme la plus studieuse, tous pays confondus. Le nombre élevé d’ingénieurs ou de médecins, femmes et hommes, qui exercent cette profession en Allemagne, vient confirmer cette observation.

Programme

Panel de discussion
Le thème général de cette année sera abordé dans ce podium de discussion qui se tiendra le Samedi, 18 Mai 2013. Le panel sera composé des intervenants suivants:

  • Son Excellence l‘Ambassadeur du Cameroun en Allemagne
  • Dr. Paul K. Fokam, PCA de l’Afriland First Bank
  • Entrepreneurs du Cameroun et de la diaspora
  • Représentants du secteur bancaire camerounais

Il sera question tour à tour de présenter les principaux axes d‘investissement identifiés dans notre pays et par là les opportunités qui s‘offrent aux entrepreneurs de la diaspora. Cette présentation sera naturellement accompagnée de l‘évocation des barrières et défis intrinsèques au climat des affaires au Cameroun, à la lumière des illustrations et autres expériences vécues par les différents intervenants.
D‘autre part, l’occasion sera donnée à la Diaspora de s’échanger avec les responsables camerounais des questions concernant l’investissement, de la douane, du Droit dans la zone Ohada, etc.

Bourse de l‘emploi
Une bourse de l‘emploi sera organisée pour la première fois au sein du Challenge Camerounais. Ce point du programme qui se déroulera Samedi, 18 Mai et Dimanche, 19 Mai 2013 permettra de mettre des jeunes diplômés de la diaspora en contact avec des entreprises:

  • allemandes pour le marché allemand et camerounais,
  • camerounaises pour un retour vers notre pays et
  • camerounaises désireuses de s‘implanter en Europe.

Nous devons signaler ici que cette bourse de l‘emploi sera organisée conjointement avec le GIZ, représenté par Dr. Djoumessi, qui accompagne le programme de retour et de réinsertion des diplômés camerounais vers le bercail. Nous voulons inscrire cette articulation du programme dans la pérennité. Ce qui permettra à coup sûr de rehausser la plus-value du BSF auprès des jeunes camerounais de la diaspora mais aussi et surtout à l‘égard des entreprises
camerounaises à la quête de personnel qualifié pour pouvoir relever les défis de la compétitivité internationale.
Business Plan Award
Pour la 3ème fois après l’édition de Darmstadt 2010 et Stuttgart en 2012, l’occasion sera donnée de participer à un Business Plan Award au sein du BSF qui se tiendra le Dimanche, 19 Mai 2013. Ce concours offre l’opportunité aux jeunes entrepreneurs du Cameroun et
de la diaspora de pouvoir se présenter à un large public et rivaliser dans un esprit d’émulation et d’édification mutuelle.
Pour pouvoir matérialiser son caractère catalyseur, il est prévu outre des primes pécuniaires une aide idéelle et pragmatique sous la forme de conseils procurés par le GIZ et un expert en consulting d’entreprise, M. Edouard Toukam, dans le peaufinage de leurs plans pour une implémentation ou extension optimisée.

Exposé du Dr. Paul K. Fokam, PCA de l’Afriland First Bank

Invité spécial du Challenge Camerounais 2013, Dr. Paul FOKAM entretiendra les Camerounais de la diaspora sur la nécessité d’avoir une vision, tant à l’échelle de l’individu qu’à l’échelle de la communauté. Son intervention sera titrée « LE CAMEROUN, UN HAVRE D’OPPORTUNITÉS ». Au cours de cet échange avec la jeunesse, Dr. Paul K. FOKAM indiquera les pistes à explorer pour transformer le Cameroun de demain en un El Dorado.

Le succès du prochain BSF tient d‘une participation massive, active ou passive, mais surtout intéressée. De ce fait, nous vous prions de consulter notre page internet www.ccberlin2013.com
pour plus d‘informations relatives à cette articulation du Challenge Camerounais. Nous sommes également à votre disposition pour toute remarque, suggestion ou question que susciterait notre concept. Sur ce, nous vous remercions pour votre intérêt et vous donnons rendez-vous du 17 au 20 Mai prochains à Berlin.