Le Challenge Camerounais est devenu l’un des plus grands rassemblements de la diaspora africaine dans le monde ces dernières années. L’objectif de cet événement, qui était principalement consacré au sport depuis ses débuts en 1992, a été complété au fil des années par un intérêt croissant pour les aspects culturels. En 2006, lorsque le CC s’est arrêté à Brême, le Business and Social Forum (BSF) a été lancé.

Le BSF est une plateforme d’échange autour des thèmes « social » et « business » au sein du « Challenge Camerounais ». Fidèle à la devise «joindre l’agréable à l’utile», cet événement réunissant plus de 500 participants jouit d’une popularité grandissante. Le potentiel et le rôle de la diaspora sont particulièrement à l’avant-plan, car ils sont souvent oubliés dans la coopération au développement – en dépit de leur rôle important en tant que pont entre deux « mondes ».

Infos Pratiques

Partenaires & Sponsors

Afrosmartshop
Adorsys
Nexxtrendz IT

S’abonner à la Newsletter

Thème, motivation et objectifs

La diaspora camerounaise est passée d’un groupe principalement composé d’étudiants à un conglomérat diversifié de professionnels hautement qualifiés, d’entrepreneurs, de sportifs, d’étudiants, etc. ce qui va de pair avec de nouvelles questions et priorités. En fait, un échange au sein de la communauté ainsi qu’une interaction forte avec l’Allemagne, leur pays d’adoption, sont indispensables à leur intégration et à leur développement. Le développement stratégique du BSF est donc important pour maîtriser ces nouveaux défis.

Le Cameroun, pays en développement, avec une croissance de 4,4% en 2011, a l’un des taux les plus élevés parmi les pays d’Afrique centrale. Cette situation économique relativement bonne et les prévisions qui en résultent pour les prochaines années témoignent de la dynamique actuelle du pays. En plus de nombreux projets gouvernementaux, le secteur privé connaît un bon développement. Le grand intérêt des investisseurs étrangers est la preuve que le pays offre de nombreuses opportunités d’investissement sur le plan économique.

Selon les informations fournies par l’Office fédéral de la statistique, 5783 étudiants camerounais étaient inscrits dans des universités allemandes au cours du semestre d’hiver 2010/2011. Ils représentent le plus grand groupe d’étudiants africains en Allemagne. Avec 718 étudiants qui ont achevé leur cursus en 2011. Le grand nombre d’ingénieurs ou de médecins camerounais exerçant leur profession en Allemagne confirme ce constat et montre que la communauté camerounaise en Allemagne est l’une des meilleures du monde. Maintenant, la question légitime se pose de savoir quel rôle cette communauté peut jouer dans le développement futur de son pays d’origine. Comment chacun peut-il participer au processus de croissance dynamique en cours dans le pays?

Pour trouver des réponses à ces questions, le Business and Social Forum de la 26e édition du Challenge Camerounais aura pour thème « Ensemble pour la transformation » et sous le thème « Une diaspora camerounaise intégrée: Améliorer les partenariats pour l’innovation et le développement durable » ,

Les groupes de personnes suivants prennent généralement part au BSF:

  • Scientifiques, chercheurs et ingénieurs vivant en Allemagne
  • Experts, responsables de programmes et de projets d’entreprises allemandes, camerounaises et africaines, ainsi que d’entreprises et dirigeants politiques
  • Associations de la diaspora camerounaise en Allemagne
  • Jeunes étudiants et professionnels ayant le potentiel de participer avec succès au maintien du processus de croissance du pays
  • Université et instituts de recherche allemands et africains
  • Décideurs allemands et camerounais / africains
  • Sociétés, entrepreneurs, ONG allemandes
  • Sociétés, entrepreneurs, ONG camerounaises
  • Diaspora camerounaise

Pour toute question sur Business & Social Forum, veuillez nous contacter à l’adresse électronique suivante: cbsf@challenge-camerounais.com